Pourquoi les résidences séniors sont elles le nouvel eldorado de l'immobilier ?

Pourquoi les résidences séniors sont elles le nouvel eldorado de l'immobilier ?

auteur

Catégorie : Non classé

Avec une rentabilité proche de 4% la résidence séniors est le nouvel eldorado de l'immobilier ...

Acquérir un logement dans une résidence pour seniors

Elles correspondent à un véritable besoin actuel pour une population qui vieillie dans de meilleures conditions et sont souvent une réponse à une réelle demande. Les résidences pour séniors sont donc en progression avec une estimation à plus de 3000 en exploitation d’ici la fin de l’année 2016. Des structures qui accueillent en logement meublé, des personnes retraitées et valides, qui peuvent profiter de nombreux services. Un public dont le nombre ne cesse de croître. Les plus de 60 ans représenterons environ 31% de la population en 2035, d’après une étude de l’INSEE. De fait, les établissements d’hébergement EHPAD pour les personnes dépendantes ou les résidences séniors, en font une opportunité d’investissement dont la rentabilité promise est proche de 4%. Mais il s’agit de bien peser les différents arguments d’un éventuel achat.


Ehpad ou résidence seniors

Les établissements médicalisés EHPAD doivent, pour être autorisés d’exploitation, avoir été agréés par la Direction des affaires sanitaires et sociales comme par le conseil général. Investir dans ce type d’établissement signifie l’achat d’une chambre équipée de mobilier basique et d’un lit médicalisé ainsi qu’une salle d’eau. Un lieu destiné à une personne ayant perdu son autonomie et dont le suivi médical est devenu nécessaire. Les EHPAD se rapprochent plus de l’agencement d’une clinique disposant de salles de consultation, d’examen et de personnel qualifié. Il s’agit donc d’un investissement un peu particulier à bien réfléchir.
La résidence pour séniors s’adresse à des retraités valides leur proposant des services et équipements collectifs comme un jardin ou un parc, bibliothèque, restaurant, piscine ou salle de sports. Les résidents pourront également, selon le standing de l’établissement, profiter de coiffeur, conciergerie ou autres. Des structures plus orientées vers le bien-être et le confort de leurs pensionnaires qui souhaitent parfois rompre avec l’isolement tout en conservant leur autonomie, avoir la possibilité de vivre auprès de personnes partageant leurs centres d’intérêts et se sentir plus en sécurité puisque plus isolés.

 

Les critères a prendre en compte

Un notaire ou un avocat sera à même de conseiller sur le promoteur, de préférence reconnu dans le milieu immobilier, si l’acquéreur n’est pas un spécialiste, d’aider à la lecture scrupuleuse des clauses du bail commercial et de s’assurer que le montage financier est viable. Une étape primordiale pour laquelle il est essentiel de s’adresser à un professionnel.
Comme pour tout achat immobilier, il est important de bien choisir l’emplacement de la résidence, celle-ci devant être préférée proche des commerces comme des transports en commun. Une agglomération proposant des infrastructures de qualité et variées qui répondront à une large demande, augmentant ainsi les possibilités pour les futurs occupants. Les critères seront quelques peu différents selon qu’il s’agit d’un EHPAD ou d’une résidence séniors.
C’est ensuite à la qualité du programme et aux compétences du gestionnaire qu’il faudra s’intéresser. Ce dernier exploite la résidence, gère le bail et reverse au propriétaire les loyers, son choix est donc primordial. L’acheteur ne doit pas oublier, qu’il investit dans un bien immobilier, un placement qui doit répondre à des impératifs locatifs particuliers. C’est à l’exploitant que revient la responsabilité de la location, de l’entretien et de la bonne gestion de la structure. Des soucis dont sont déchargés les propriétaires, qui devront, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite, bien choisir l’exploitant à qui seront confiés leurs intérêts.

 

Du Côté de la fiscalité

Quelle que soit la structure choisie, il s’agit d’un investissement dans un logement meublé qui fait de l’acquéreur un loueur professionnel ou non en meublé, un statut fiscal qui dépend des revenus tirés des loyers.
Le dispositif Censi-Bouvard permet également de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu répartie sur neuf ans, à hauteur de 11% du prix d’achat jusqu’à 300.000 euros. Un avantage fiscal qu’il faudra restituer à l’état en cas de revente avant une période de neuf années.

Ce dispositif a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016.

C’est le régime des bénéfices industriels et commerciaux qui s’applique dans ce cas pour une imposition, qui selon la situation du propriétaire, sera le régime réel ou celui du micro-BIC. Un régime qui permet l’amortissement du mobilier comme du bien et de déduire des recettes,  les intérêts de l’emprunt. Cet amortissement peut être reporté sur les exercices suivants sans que la durée en soit limitée, ce qui compense l’obligation de ne pas dépasser le montant des loyers.

Enfin, le bail signé avec le gestionnaire de la résidence, permet au propriétaire de récupérer la TVA sur le montant Hors Taxe du prix de revient, mais le logement doit avoir vingt ans d’exploitation.
Investir dans une résidence médicalisée ou pour séniors peut donc s’avérer un projet lucratif, qui, comme tout achat immobilier se doit d’être bien réfléchi en s’entourant de professionnels qui sauront conseiller le futur acheteur.

 


EN SAVOIR PLUS
Fil Rss des articles